Bienfaits de la vitamine C

Bienfaits de la vitamine C

Vitamine C

SON HISTOIRE :

La vitamine C est réputée pour stimuler puissamment l’organisme en cas de fatigue. Elle constitue un rempart contre l’infection.

Elle est Identifiée pour la première fois en 1928 par le biologiste hongrois Albert Szent-György (qui recevra en 1937 le prix Nobel en reconnaissance). La lettre C lui a été attribuée car elle fut isolée à partir du citron. Son nom, acide ascorbique, évoque sa fonction identitaire : guérir le scorbut.

SON RÔLE :

La vitamine C est un antioxydant qui participe à au moins 300 fonctions métaboliques différentes dans l’organisme. Essentielle à la bonne santé des gencives. Elle intervient dans la croissance et la régénération des tissus. L’acide ascorbique est très utile au bon fonctionnement des glandes surrénales et de la thyroïde. Protège l’organisme du vieillissement. Elle est Immunostimulante. C’est un agent majeur de la protection contre les maladies infectieuse, aussi bien microbienne que virales.

Elle intervient dans la formation du collagène et des éléments structurants de la peau, des cartilages, des vaisseaux sanguins, des os, des tendons, des ligaments. Elle stimule la libération des neuromédiateurs.

l’acide ascorbique joue un rôle dans la production des hormones anti-stress et de l’interféron, une protéine d’une importance cruciale pour le système immunitaire.

Permettrait de réduire les symptômes de l’asthme. Elle protège contre les effets néfastes de la pollution et contre les infections, aide à lutter contre le cancer et stimule les défenses immunitaires. Favorise l’assimilation du fer (attention a ceux qui ont trop de fer). En se combinant à des substances toxiques comme certains métaux lourds, elle les rend inoffensives et favorise leur élimination.

L’acide ascorbique aiderait aussi à réduire le cholestérol LDL, dit « mauvais cholestérol ». Elle augmente le cholestérol HDL, dit « bon cholestérol ». Elle ferait baisser l’hypertension et aiderait à prévenir l’athérosclérose.

Indispensable à la synthèse du collagène, l’acide ascorbique empêche la formation anormale de caillots sanguins et d’hématomes. Elle entrainerait une réduction du risque de cataracte.

Elle a prouvé son efficacité pour maitriser la croissance de l’hélicobacter pylori, une bactérie qui se développe dans l’estomac causant douleurs, gaz et ballonnements.

Vitamine C + vitamine E amélioreraient les facultés cognitives supérieures.

LE CORPS :

Le corps est incapable de produire de la vitamine C. Elle doit donc être apportée en quantité suffisante par l’alimentation ou sous forme de suppléments. On a longtemps cru que la vitamine C des aliments était en grande partie éliminé dans les urines.

CES CARENCES :

Une carence majeure en vitamine C provoque le scorbut, une maladie qui se caractérise par :

  • Une extrême faiblesse,
  • Des gonflements
  • Des saignements des gencives,
  • Déchaussement des dents qui finissent par tomber
  • Des hémorragies sous-cutanées localisées,
  • Une mauvaise cicatrisation des plaies
  • Des œdèmes.
  • Douleurs articulaires
  • Dégénérescence musculaire
  • Effritement des cartilages
  • Ecchymose au moindre choc
  • Grande fatigue
  • Anémie
  • Cachexie
  • Perte de poids spectaculaire
  • Fièvre
  • Tachycardie
  • Dyspnée respiratoire
  • Gangrène

Une carence légère en vitamine C se rencontre plus fréquemment :

  • Douleurs articulaires,
  • Manque d’énergie,
  • Mauvaise digestion,
  • Prédisposition accrue aux infections,
  • Rhume et bronchite en particulier,
  • Prédisposition aux ecchymoses,
  • Retard de cicatrisation des plaies,
  • Pertes de dents et
  • Saignement des gencives lors du brossage.
  • Caries dentaires,
  • Gingivite,
  • Problèmes cutanés,
  • Anémie,
  • Fatigue générale,
  • Maux de tête,
  • Insomnie,
  • Manque d’appétit,
  • Perte de poids,
  • Palpitation cardiaque,
  • Dépression,
  • Ostéoporose,
  • Cataracte.

CES INDICATIONS :

  • Fatigue,
  • Asthénie,
  • Anorexie
  • Stress
  • Surmenage intellectuel
  • Infections virales (grippe, rhinite, sinusite, angine)
  • Infections microbiennes (réduit la durée et l’intensité des symptômes)
  • Gingivite
  • Parodontose
  • Pyorrhée dentaire
  • Caries
  • Plaies et brulures
  • Dermatoses (acné, eczéma, psoriasis)
  • Convalescence post-opératoire
  • Arthrose
  • Rhumatisme
  • Athérosclérose
  • Traumatismes musculaires
  • Cataracte
  • Dysfonction érectile
  • Infertilité masculine
  • Intoxication alimentaire
  • Intoxication médicamenteuse
  • Prévention du vieillissement

SOURCES ALIMENTAIRES :

On la trouve surtout dans les agrumes, les fruits rouges et les légumes verts. Ananas, asperges, avocat, blettes, brocoli, cassis, chou frisé (kale), chou vert, choux de Bruxelles, citron, cresson, cynorhodon, épinards, feuilles de moutarde, fraises, kaki, mangue, melon, oignon, orange, pamplemousse, papaye, petits-poids, poivron doux, radis, betterave, tomate.

Le jus d’orange est très riche en vitamine C à condition qu’il ait été fraichement pressé.

le jus d’herbe d’orge est extrêmement riche en vitamine C.

A SAVOIR :

L’alcool, les antalgiques, les antidépresseurs, les anticoagulants, les contraceptifs oraux et les stéroïdes anabolisants peuvent faire baisser le taux de vitamine C présent dans l’organisme. Le tabagisme provoque une déperdition considérable de cette vitamine.

BESOIN ACCRUS CHEZ LES :

  • Fumeurs
  • Sportifs
  • Personnes surmenées
  • Personnes faisant des infections à répétition
  • Personnes âgées
  • Femme prenant la pilule
  • Avant une opération chirurgicale
  • En prévision d’une grossesse.

VITAMINE C ET TROUBLES LIES AU STRESS

Les troubles liés au stress, tels que la dépression et l’anxiété, présentent des déficits marqués des fonctions comportementales et cognitives. L’effet neuroprotecteur possible de la vitamine C, apparaît comme une stratégie thérapeutique possible pour les maladies psychiatriques. La carence en vitamine C est largement associée aux maladies liées au stress. Plusieurs études ont montré qu’une supplémentation en acide ascorbique produit un effet antidépresseur et améliore l’humeur. Étant donné que la supplémentation en acide ascorbique produit une réponse thérapeutique rapide avec une faible toxicité et une tolérance élevée, il peut être considéré comme un bon moyen pour le traitement des troubles de l’humeur et de l’anxiété.

VITAMINE C ET IMMUNITE

La vitamine C est un micronutriment essentiel pour l’homme. C’est un antioxydant puissant. La vitamine C contribue à la défense immunitaire en soutenant diverses fonctions cellulaires du système immunitaire inné et adaptatif.

Une carence en vitamine C entraîne une altération de l’immunité et une plus grande sensibilité aux infections. Les infections, en raison de l’augmentation de l’inflammation, ont un impact significatif sur les niveaux de vitamine C. La supplémentation en vitamine C peut à la fois prévenir et traiter les infections respiratoires et systémiques.

ATTENTION :

La prise simultanée de forte dose d’aspirine et de vitamine C peut irriter la paroi de l’estomac, allant jusqu’à provoquer des ulcères.

Chez la femme enceinte, la dose journalière à ne pas dépasser est de 500 milligrammes.

Pour une déchirure musculaire il ne faut pas prendre plus de 90 milligrammes par jour pendant quelques jours.

Votre commentaire

Votre mail ne sera pas publié